Chapitre 4

 

Visite guidée du bilan et du compte de résultat

 


L’objectif de ce chapitre est de permettre au lecteur de découvrir progressivement les éléments du bilan et du compte de résultat d’une entreprise de distribution, la S.A DISTRIB, et d’en comprendre les mécanismes. Un court rappel, à partir de l’exemple de Monsieur Pierre, lors de la création de son entreprise, permet de resituer de  manière simple les éléments constitutifs d’un bilan (4-2-1). Puis nous observerons les documents fiscaux de l’Actif, du Passif (4-2-2, 4-2-3, 4-2-4, 4-2-5), ainsi que du Compte de Résultat (4-3) pour comprendre l’origine des sommes qui seront présentées ensuite dans les documents réels des comptes de la S.A DISTRIB (4-4). Une analyse détaillée des chiffres de cette entreprise de distribution alimentaire donnera au lecteur une vision d’ensemble de son activité sur un exercice comptable.

 


4.1 - Les documents financiers : des règles comptables -
une source d’informations pour alimenter une analyse financière.

 

Le sujet est vaste et le chemin est long de la découverte des concepts de base à une maîtrise technique de l’analyse financière d’une part, et de l’utilisation de ces concepts pour une réflexion stratégique de l’activité globale dans le cadre de tableaux de bord dans le commerce et la distribution d’autre part.

 

 

 

......

 

 

 

 

 

4.2 - Une évaluation du patrimoine : le Bilan

 


Jusqu’à présent, la notion de comptabilité est attachée à la notion de patrimoine, même si des évolutions se font jour du fait d’une normalisation internationale. Pour l’heure, c’est cette notion qui prime de même qu’une comptabilité réalisée «pour le ou les propriétaires» de l’entreprise afin de représenter d’une certaine façon la réalité du patrimoine dont ils sont, en fin de compte, propriétaires (un seul propriétaire comme l’entrepreneur individuel, ou de façon indivise par l’intermédiaire de parts sociales ou d’actions dans le cadre de sociétés).
Sur le plan juridique, chaque personne physique, à sa naissance (du moins lors de la déclaration à la mairie) et chaque personnalité morale (sociétés, associations,... lors de sa déclaration au greffe du tribunal de commerce), acquièrent le droit de détenir un patrimoine.

 


4.2.1 - Un petit exemple : M. PIERRE
Le cas de M. PIERRE.
Dans le tableau ci-dessous, il a souhaité représenter (évaluer) son patrimoine
personnel au 15/12 de l’année N. Il a établi une liste et construit
le tableau ci-dessous (Tableau 4.1).

 

 

 

....

 

 

 

 

 

Quelques remarques fondamentales sur le bilan :

 


1. Il s’agit du patrimoine d’une personne juridique3 à une date précise : La date d’arrêté du bilan est, sauf cas particulier, au dernier jour d’un mois. La situation du patrimoine était différente hier et sera différente demain. Il est donc nécessaire d’avoir en mémoire la date à laquelle ce patrimoine a été établi (appelée la « date d’arrêté de l’exercice » en comptabilité). Prenons l’exemple d’une entreprise qui règle les salaires à ses salariés au début du mois suivant, l’ensemble des salaires à verser figurera en dette à la rubrique « Dettes fiscales et sociales ».
Par contre, si les salaires sont versés avant la fin du mois, il n’y aura pas cette dette au passif, mais le solde du compte en banque figurant à l’actif en disponibilité sera diminué d’autant. Autre exemple, le montant des stocks, (suivant la période de l’année, le volume, et donc le montant des éléments stockés), peut fortement varié.

 


2. Le bilan reste très attaché, pour encore4, à la notion de propriété.
Une entreprise peut très bien louer un matériel sur une longue durée (ou en crédit-bail) et s’en servir pour son exploitation. Ce matériel ne figurera pas dans son bilan. Le bilan comptable ne donne pas une représentation «économique» au sens de mise en évidence des outils de productions.

 


4.2.2 - L’actif
Regardons de plus près chaque partie. Nous avons reproduit ci-dessous l’image de l’actif d’un bilan sous la forme dite de «liasse fiscale», que remarquons-nous ?

 

 

 

....

 

 

 

 

 

4.3 - La rentabilité : le compte de résultat

 


Le Compte de Résultat peut être présenté sous deux formes. La plus naturelle mais la moins courante est dite «En tableau» : à droite sont inscrits tous les gains de l’année appelés «Produits», à gauche toutes les pertes appelées «Charges». La différence entre les deux constitue le Résultat = Produits – charges. Le compte de résultat répertorie tous les produits et toutes les charges (tous les gains et toutes les pertes) d’un exercice. Un exercice comptable correspond à la période qui sépare deux bilans comptables. La plupart du temps il s’agit de 12 mois, mais ce n’est pas toujours le cas.

 


4.3.1 - Trois catégories de Charges et de Produits

 


Le compte de résultat (Tableau 4.6 – Compte de résultat en tableau) est «découpé» en trois groupes : exploitation, financier et exceptionnel et permet de dégager le résultat de l’exercice (donc le détail de la ligne
résultat du bilan).
Les produits et charges d’exploitation concernent l’activité de l’entreprise (ventes, achats, salaires, amortissements,...).
Les produits financiers correspondent aux gains réalisés sur des opérations financières (profit sur des placements, dividendes perçus des filiales...) et les charges financières concernent les coûts des financements externes comme les intérêts d’emprunts, les agios sur découverts, les pertes sur les placements...
Les produits et charges exceptionnels recouvrent les évènements qui ne sont pas liés à l’activité de l’entreprise. Le caractère exceptionnel ne veut pas dire que c’est rare. Par exemple, l’entreprise a pour «habitude» de régler ses impôts avec retard. Régulièrement elle se voit appliquer des pénalités, cela apparaîtra en charges exceptionnelles sur opérations de gestion. Par ailleurs, les étrennes octroyées une fois par an aux pompiers seront inscrites en charges d’exploitation. Certaines entreprises réalisent régulièrement des opérations exceptionnelles d’importances : les cessions d’immobilisation d’occasion. Deux charges particulières viennent se rajouter ensuite car elles sont dépendantes de l’existence ou non d’un bénéfice. Il s’agit de l’Impôt sur les bénéfices (Impôts sur les sociétés : IS) que doivent payer une grande partie des sociétés (la plupart des sociétés de capitaux / SA, SAS, SARL...), et de la participation des salariés aux résultats de l’entreprise (obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés, une partie du résultat revient aux salariés en complément de la rémunération qui figure en charge d’exploitation sous la forme de salaire).

 

 

 

....

 

 

 

4.4 - Exemple de la S.A DISTRIB


Au terme de ces rappels généraux, nous vous invitons à «visiter» le bilan de la SA DISTRIB et les tableaux annexes qui en détaillent certaines parties (Annexe 1 à 8).
Cette entreprise est une société de distribution alimentaire qui exploite un supermarché de 2 800 M² et réalise un chiffre d’affaires TTC annuel de 28 500 000 €. Il s’agit d’un magasin situé en zone rurale, dans une commune de plus de 10 000 habitants ayant une forte attractivité commerciale. L’effectif global est constitué de 55 personnes réparties entre des emplois à temps plein et à temps partiel. Le magasin est en croissance régulière depuis sa création.
En vous reportant aux comptes annuels de la SA DISTRIB, vous trouverez, entre autres, les tableaux suivants :
- 2050 et 2051 : Bilan de la SA DISTRIB au 31/05/N
- 2052 et 2053 : Détails sur le résultat acquis depuis le dernier bilan
- 2054 : Détails sur les immobilisations (valeurs brutes)
- 2055 : Détails sur les amortissements
- 2056 : Détails sur les provisions et dépréciations
- 2057 Cadre A : Détails sur les créances
- 2057 Cadre B : Détails sur les dettes
Pour débuter la «visite» du bilan de la S.A DISTRIB, nous avons réuni les tableaux fiscaux précités, à savoir les tableaux n° 2050, 2051, 2054, 2055, 2056 et n° 2057 et nous constatons que les tableaux n° 2050 et n° 2051 présentent en parallèle les chiffres de l’exercice N et ceux de l’exercice N-1, ce qui permet de mesurer les évolutions d’une année sur l’autre.

Real time web analytics, Heat map tracking